Inner City Blog


Can a superfly Harlem dude leave the system ?
4 mars 2010, 5:52
Filed under: Cinéma | Étiquettes: , , , , , , , , ,

Avec quelques milliers de dollars empruntés à deux dentistes de Harlem et à son père, Gordon Parks Jr., le fils du photographe et militant noir Gordon Parks, a réalisé en 1972 le légendaire blaxnanard « Superfly » dont Curtis Mayfield a composé une bande originale toute en wouakaka et en envoûtantes lignes de basse.

Mais une sortie au cinéma n’était pas assurée, le scénario proposé aux acteurs ne faisant que 45 maigres pages. Pour faire avaler l’histoire de l’impossible rédemption d’un dealer de coke de Harlem, le roublard a donc inséré des scènes de conduite en ville et des plans de passants plus ordinaires les uns que les autres pour atteindre l’heure et demie réglementaire de toutes les bonnes salles.

L’effet pimp n’étant pas garanti avec une vulgaire bagnole de location, le réalisateur avait également emprunté la Cadillac Eldorado que conduit le héros à « KC », un maquereau du quartier à qui il avait accordé, en contrepartie, un petit rôle dans son film.

Les navets ont parfois du bon, sentent le pop-corn au beurre chimique et le chewing-gum Big Red à la cannelle. Si vous n’êtes pas un enfant de votre siècle, c’est votre problème.


Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :