Inner City Blog


Six feet two of dynamite

Dans l’histoire des blaxnanards, « Cleopatra Jones » est sans doute l’un des plus grands succès des années 70. Ce grand chat de Tamara Dobson, alternative soulsister de James Bond, s’écorche à coups de griffes calibre 6.35 avec une movie-star blonde de la télévision des années 60, Shelley Winters, et à sa bande de costards-cravate. Tout en excès, grimaces et injures, cette vedette de cinéma sur le retour endosse tant bien que mal le rôle d’une vilaine Scarface blanche jurant pendant 80 minutes d’avoir la peau de la bombe à neutrons en fourrure qui décime sa funky connection.

En arrière-plan (notamment sous les dernières images de la bande-annonce ci-dessous) se déroule une bande originale méconnue, dont le thème principal est chanté par Joe Simon & The Mainstreeters et qui vaut sans coup férir une épopée archéologique chez son marchands de vinyles oubliés.


Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :