Inner City Blog


What tomorrow will bring

Grand, myope et plutôt vilain, le maître d’hôtel Marion Black a enregistré en 1969 un titre qui colle aux basques, un blues ténébreux rehaussé d’un méchant balancement soul, une balade noire et déhanchée comme une matinée mélancolique, un air que les hommes seuls chantonnent toute la journée.

Le petit employé était arrivé chez le producteur Bill Moss avec la partition de « Who Knows », laquelle est rapidement devenue un succès commercial chez Capsoul, mais il est reparti un an plus tard, après quelques concerts de promotion et de maigres dollars en poche. Les démons du show-business avaient décrété qu’il ne pourrait pas quitter son restaurant comme ça, même après l’enregistrement d’un autre album, avec un autre producteur.

Le reste est littérature.


Un commentaire so far
Laisser un commentaire

un super blues bien balancé, pas seulement pour les hommes seuls…

Commentaire par sylvie viaud




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :