Inner City Blog


Watching the ships roll in
5 août 2010, 6:26
Filed under: Jazz | Étiquettes: , , , , , , , ,

Qui, de nos jours, peut encore se targuer d’être capable de s’allonger et de regarder où son regard le porte, au gré du temps ? Qui, dans ces temps d’urgence, peut encore supporter de regarder longtemps par la fenêtre, de s’asseoir sur un balcon et de manger du chocolat en regardant la rue s’enfoncer dans le soir, comme le Meursault d’Albert Camus du haut de son immeuble de Belcourt ? Qui, du reste, s’en vanterait ?

Wes Montgomery n’avait pourtant le temps de rien, lui qui travaillait le matin dans une usine de composants électriques pour nourrir ses cinq enfants avant d’aller fumer dans les clubs d’Indianapolis. Le temps de rien, et même pas de vivre : il est mort à 43 ans d’une crise cardiaque.

Essayons donc de faire ce dont il rêvait.


Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :