Inner City Blog


Journey to freedom

La liberté soudain fait entrer un vent froid dans la chambre. Elle fait voler les couvertures, pique le visage et crispe les épaules. La lumière y est rude, blanche et hivernale. Elle ne se complaît pas dans des clairs-obscurs agréables. Il y règne le grand impératif du courage.

Illustration. Avant de s’engouffrer dans la bulle en plastique du disco, les New-Yorkais du Salsoul Orchestra sont passés par la locomotive dorée de la funk. Ici, en 1977, ils se sont embarqués dans un « Getaway » qui ne pardonne pas, sous l’injonction moralo-pornographique « Dance your ass »… Une « échappée » libre et heureuse où il s’agit de prendre son souffle dans l’air froid, d’enrouler son écharpe autour du cou et de partir, les poings dans les poches, vers de nouveaux chemins bien plus glorieux, bien plus élevés que nos ordinaires et étroites petites allées de terre.


Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :