Inner City Blog


Erotic witchcraft

Il est étrange, extrêmement étrange, ce titre des 24-Carat Black, aussi étrange qu’une introspection de haschichin. Une voix de femme s’enroule autour d’une diabolique basse électrique du pays des merveilles. Une Alice tombe longuement, interminablement, au fond du puits des rêves, croisant des horloges, des chats, des théières et des automobiles.

« The Best Of Good Love Gone » ou la black soul cérébrale. Les yeux fermés sur un kaléidoscope psychédélique, incantant l’amour perdu, « le meilleur de l’amour envolé », les mains ouvertes et les épaules mouvantes comme celles d’une pythie, d’une magicienne. La Diotime de Socrate qui nous enseigne l’érotisme et le gospel.


Un commentaire so far
Laisser un commentaire

« Une voix de femme s’enroule autour d’une diabolique basse électrique du pays des merveilles » « The Best Of Good Love Gone » ou la black soul cérébrale préférée d’Alice, car il n’est que cette liqueur là, qui puisse la hisser au pays des merveilles.
Les mythes ne disent pas tout, et celui-ci, n’à pas révélé comment Platon à remercié la prophétesse pour ses judicieux conseils.
Alors, que la peste reste éloignée de notre cité le plus longtemps qui soit.. possible.

Commentaire par Bruno Du Schesne




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :