Inner City Blog


Three minutes truth
27 février 2011, 6:18
Filed under: Soul | Mots-clefs: , , , , , , , , , ,

Un 45-tours, c’était trois minutes pour dire la vérité.

Dans son ballon mauve, Freddie North est juste une fois passé au-dessus de nos villes, entre les briques rouges de nos murs et nos antennes rouillées, entre 1973 et 1975. Et puis il a disparu derrière le métro aérien, enveloppé par les fumées de nos cheminées collectives, dans les trainées dorées de ses cuivres. Nous sommes restés là, avec sa petite guitare chaloupant dans nos reins et un petit morceau de papier qu’il nous a glissé dans la poche : notre amour peut facilement se changer en haine, voilà tout. Merci et au revoir, Freddie.

Publicités


Freedom & culture

Depuis deux semaines, ils tournent, ces deux mots-là, avec raison mais derrière un masque d’Indien, un harnachement de plumes et de brouillard : la liberté et la culture. Et que disent-ils ? Rien encore. Mais ils surgissent dans la conversation. Ils s’imposent. Ils se rappellent. Ils s’incrustent, j’ignore pourquoi.

Et puis soudain ils se révèlent dans cet évident témoignage d’amour du big man Cannonball Aderley et ses frangins pour le « brother John » Coltrane, embarqués — hommes, instruments et affection — dans un inquiétant train de nuit dessiné par Yusuf Lateef, souffle d’or.