Inner City Blog


Longing for spring
9 novembre 2011, 9:24
Filed under: Soul, Télévision | Étiquettes: , , , , , , , , ,

Parce que, d’un seul coup, le printemps et l’été deviennent irréels, lointains comme une copine de lycée, une grande sœur partie en Amérique, sans doute faut-il les faire advenir autrement sous les cieux gris. Le révérend Al Green les porte dans ses poches, des pétales de rose devant la porte close, de l’encens soudain brûlé dans les égouts, une femme qui sourit au milieu d’une fusillade. Béni soit-il. La preuve.



Southbound
10 août 2011, 8:51
Filed under: Soul, Télévision | Étiquettes: , , , , , , , , , ,

Je disais, il y a tout juste un an, tout le mal que je pensais de l’espoir. Mais l’impatience, c’est autre chose. Pour elle, le bonheur est vivable, là, dans la rue d’à côté. Le paradis approche toujours, avec ses toits de tuiles, son hérissement d’antennes dans le ciel pur, la grande mer accotée et les jardins de bougainvilliers au-dessus des murets. On prend la route et il apparaît entre les lacets. On n’y est pas encore et pourtant… Les vitres baissées, le vent tiède frappe comme un bourdon. S’installer n’est rien, c’est arriver qui comble.

C’est Al Green qui a allumé la mèche, avec ce « Simply Beautiful » qui est sans doute l’ultime soupir d’amour viril. Hier soir, chez moi, le révérend a déplié la carte du Sud. Montré le chemin. Ouvert les nuages pour laisser passer le soleil du matin. La valise est faite. Comme Blaise Cendrars, il faut siffler son chien et viser la Méditerranée, notre grande sœur.



Useless and precious

Syl Johnson est la preuve vivante, maléfique, que la banalité et l’irruption du génie sont des sœurs qui se détestent, mais sont liées par un pacte de sang. En 1969, il enregistra ce très légitime sermon de victime jalouse, cette complainte de juge-pénitent, cette revendication de « bad boy with a big heart », avant de disparaître peu à peu derrière l’ombre érotique d’Al Green, l’ionisation multicolore de James Brown et le spectre velouté d’Otis Redding. Presque totalement effacé, inutile comme une chaise cassée, l’homme a lancé au début des années 80 une chaîne de fast-food de poisson, après nous avoir laissé de vieux disques à réécouter quand il pleut.



You, sexy Messiah, you
25 mars 2010, 1:04
Filed under: Soul, Télévision | Étiquettes: , , , , , , , ,

Mesdemoiselles, il est certain que le révérend père Al Green est un péché véniel. Lorsqu’il chante en public un architube sur sa fatigue du célibat, comme ici dans l’émission Soul School en 1972, combien combattent en secret l’envie de le faire mentir ? Et pourquoi ?

Le Messie de la soul est né le 13 avril 1946 dans une ferme de la Bible Belt, au milieu des champs de blé de l’Arkansas, entre un âne et un bœuf sans doute, veillé par les fées du sex-appeal.