Inner City Blog


Goodbye samouraï
23 janvier 2011, 11:53
Filed under: Jazz | Mots-clefs: , , , , , , , , , , ,

Quand il ne reste plus que ça, que s’est éteinte la guirlande pathétique des amours médiocres, que le silence est revenu dans le bavardage, que le corps est enfin seul avec son petit tas de douleurs, que les fenêtres sont refermées sur le matin glacé, alors ce fou souriant d’Horace Silver et son quintet de tricoteurs géniaux peuvent librement parler.

Les voici, donc, dans un « Sayonara Blues » difficilement résistible, jazz et funk mêlés, une trompette céleste et les mains d’acier du chef sur son clavier d’ivoire, un méchant saxophone, un thème roulant comme un train du futur perforant Tokyo, perdus dans la traduction eux aussi…

Publicités


Jazz junkies
27 mars 2010, 12:43
Filed under: Jazz | Mots-clefs: , , , , , , , ,

Ceux qui n’ont jamais senti la chenille psychédélique du jazz s’insinuer délicieusement sous leur peau n’ont pas la chance de connaître l’addiction à un standard, un titre, une balade, la mixture envoûtante de chocolat et d’amour qui envahit les jazz junkies.

Ce titre écrit par Horace Silver, accompagné (et non suivi) par sa bande de pointures, est de cet ordre. Du reste, le pianiste à la mèche tombante a bien choisi son titre : « Creepin’ In ».



Wonderhands
5 mars 2010, 9:43
Filed under: Jazz | Mots-clefs: , , , , , , , , , , ,

Les longues compositions d’Horace Silver jouées avec son quintette sont toutes des merveilles nocturnes, d’hypnotisantes promenades automobiles le long d’avenues endormies, dans d’étranges villes pourtant insomniaques. Vous verrez un jour le contrebassiste John Williams suer toute l’eau de son corps, hagard et transporté, le long de ces épopées.

Fils d’un Cap-Verdien et d’une métis irlando-afroaméricaine, Horace Ward Martin Tavares Silva, ce grand voûté à la mèche gominée, a tout fait, échoué à tout et réussi à tout. Ce Jungle Juice là, si typique du « Silver style » qui sait dérouler des folies espagnolantes comme Señor Blues, est difficilement résistible. Le drôle de zouave qui a eu l’idée de synchroniser cette musique sur une webcam nocturne a de drôles d’idées. Justes, mais drôles.